TBM des Neurones

Publié le par Dorian Gay

TBM des Neurones

Si vous me lisez depuis longtemps vous devriez savoir qu'il m'arrive de m'épancher de façon assez cyclique sur le sujet bien générique de l'intelligence. Outre le fait que je sois précoce, je reste convaincu que l'intelligence (ou son antipode) a des implications importantes voire prépondérantes dans la façon dont nous abordons la vie (et bien souvent le couple) et je vous avouais à demi - mot et de façon ironique que j'aurais voulu être un imbécile pour réprendre les termes de Jean d'Ormesson.

 

Ces dernières semaines, suite à mon déménagement, j'ai enchainé les nouvelles rencontres de façon frénétique, comme animé par une envie boulimique de voir de nouvelles têtes, de rencontrer les nouveaux voisins et de tisser de nouveaux liens. Et je dois vous avouer que me retrouver devant un panel aussi large de physiques hétérogènes, d'esprits différents, de styles de vie hétéroclites m'a fait réaliser une chose et mettre un terme sur ce que je semble être: un sapiosexuel, léger.

Les sapiosexuels sont des gens pour qui l'intelligence est la chose la plus attirante sexuellement et plus généralement chez les autres.

Honnêtement, avant de me pencher sur la question, je connaissais le terme mais l'appréhendais comme une sorte de phénomène de mode, à mi chemin entre de la vanité et de la suffisance et cela notamment car je supputais que pour se considérer sapiosexuel, il fallait soi même se considérer comme faisant partie de l'intelligentsia, ce qui pour moi était totalement subjectif et présomptueux. Je considérais en outre que tout le monde était à dose plus au moins différente, sapiosexuel, et que par conséquent, cela n'avait point besoin d'être nommé et de constituer une catégorie imperméable de personnes. Oui, j'imagine en effet assez difficilement une personne préciser objectivement que sa recherche ne porte que sur des personnes dont la crucherie et l'ilotisme ne font aucun doute.

Ensuite, j'ai pensé au fait que Snooki est enceinte et fiancée et que ces gens vont certainement trouver quelqu'un qui va les aimer inconditionnellement. Puis j'ai pensé à Nabilla et à toutes ces personnalités publiques qui illuminent nos écrans de leur bronzage UV et de leur aculturisation et qui n'étaient généralement pas malheureuses.

On peut donc en déduire qu'il y a des gens, quelque part, qui se foutent de l'intelligence de leur douce moitié comme de leur première paire de bobettes. Intéressant.

Inquiétant, mais intéressant.

Je n'avais jamais imaginé qu'on ne puisse pas être ébahi, soufflé, et tomber sous le charme d'un esprit vif et acéré. Qu'on ne recherche pas la compagnie de quelqu'un qui met notre cerveau au défi et qui nous pousse à avoir de nouvelles idées et toujours plus de réflexions sur tout et rien.

D'un autre côté, je ne suis pas en train de vous avouer que je trouve sexy un illuminé qui cite du Dostoïevski et déclame l'histoire de la Grèce Antique entre une tranche de fromage du Québec et une gorgée de vin argentin. Il faut savoir doser, évidemment. Exhibée comme de la viande sur un étal de boucher, l'intelligence (et la culture) devient presque aussi obscène que le vide intersidéral entre les deux oreilles de certains candidats de téléréalités.

Tout ça m'amène à me demander quel serait le top 5 de mes critères pour être attiré par quelqu'un. Dans l'ordre: l'humour, l'intelligence/la culture, les attentions, le charme et l'humilité.

 

Puis, j'ai passé en revue mes récentes rencontres, mes coups de coeur et mes petites aventures par le prisme du fruit de cette réflexion et il s'est avéré que ceux qui m'avaient laissé un souvenir impérissable n'étaient pas les plus grands et les plus séduisants (même si leur charme ne me laissaient pas indifférent), mais plutôt ceux là qui ont retenu mon intérêt grâce à une référence lâchée au détour d'une phrase, à une analyse pertinente d'un sujet, à ce petit truc là qu'on ressent très vite.

Et j'ai réalisé que j'étais toujours interpellé par les garçons qui lisaient dans le métro (Voiture Magazine, FootClub Mag, tutti quanti exclus bien évidemment), qu'apprendre de l'autre me stimule énomément et que mes plus belles expériences, même sexuelles et éphémères ont toujours débuté autour d'une bouteille de vin et de très longues discussions préliminaires.

 

Je m'appelle Dorian, j'ai 21 ans, j'ai un chat et des poissons, je suis cho now et je cherche TBM des Neurones.

Commenter cet article

arthur montignac 20/10/2013 16:53

J'adore!!!!suis 100% Ok avec toi!!! je ne connaissais pas le terme. Je l'adopte!!

Dorian Gay 28/10/2013 15:01

Et bien j'en suis heureux ! :)

Eskimo 18/10/2013 15:25

Un ami vient de me passer le lien de ton blog. C'est le premier "billet" que je t'ai lu. J'ai souri en lisant... et j'ai relu.

Post-scriptum: Je suis sapiosexuel.

Dorian Gay 28/10/2013 15:02

Et bien je suis ravi que les conseils de ton ami t'ai conduit ici ! :) C'est très flatteur

Seb_Stbg 04/08/2013 11:31

Oh tu grandis :)

Dorian Gay 06/08/2013 17:43

C'est choupi hein?

ArthurV 30/07/2013 23:00

Quitte les sites de rencontres, non ?

Dorian Gay 06/08/2013 17:44

J' y songe mais je ne sais pas si cela règlera le problème... qui n'en est pas non plus un

sylvainj 29/07/2013 14:55

La dernière phrase est particulièrement savoureuse :)

Dorian Gay 06/08/2013 17:44

N'est ce pas? :)

sylvainj 04/08/2013 22:08

On demande des prrrrrrrrrreuves ! :)

Seb_Stbg 04/08/2013 11:32

#CMB :p